C'EST CE QUE NOUS FAISONS

QUI NOUS REND HEUREUX

ET NON CE QUE NOUS POSSEDONS

MON HISTOIRE

C'est en Normandie dans le Nord-Ouest de la France, pas bien loin de la mer que j'ai grandi à côté d'un petit frère, dans une famille joyeuse et un peu bohème. Mes parents, constamment débordés par le travail avaient d'autres priorités que l'organisation de la maison. Les choses, semblaient passer d'une pièce à l'autre, et aucune d'ailleurs, n’avait réellement sa place. Nous ne trouvions que rarement un maillot de bain à notre taille, les chaussettes n’allaient jamais par paires et nos devoirs n’étaient que rarement faits.

 

Malgré tout, nous ne manquions de rien et nous étions vraiment heureux. Heureux, et toujours en retard, partout, et bien entendu sans les affaires dont nous avions besoin. La plupart des rendez-vous étaient oubliés et rien n'était jamais programmé à l'avance. C'est ainsi que ma mère, années après années, m'a appris à accomplir mes rêves les uns après les autres et m'a transmis créativité et imagination. Mon père, lui nous a appris et s'est évertué à nous démontrer que tout est toujours possible même avec très peu d'argent. C'est d'ailleurs lui qui m'a enseigné le ski nautique derrière un petit bateau de pêcheur, sans skis, (la porte de la cabine faisait amplement l'affaire) et sans palonnier puisque nous avions une vielle corde d'amarrage qui irait tout aussi bien.

 

J'ai eu l'immense bonheur de grandir auprès de mes grands-mères qui m'ont elles aussi beaucoup inspirée. Avec elles, j'ai eu la chance d'apprendre à ranger, à organiser et à tenir un agenda, à coudre et à tapisser, à peindre, à jardiner et à cuisiner. Ayant vécu durant la deuxième guerre mondiale en France, elles savaient faire beaucoup avec très peu et racontaient des histoires passionnantes si loin de notre petit monde bien douillet.

Et puis il y avait l'école, pour laquelle, je n'ai jamais éprouvé beaucoup d'attrait sauf les jours de sport. Le sport a toujours fait partie intégrante de ma vie. Il me permet d'échapper aux tracas du quotidien, de me vider la tête et surtout de faire de belles rencontres. Depuis les premiers instants de glisse sur la porte en contreplaqué du bateau de mon père, jusqu'aux compétitions que j'ai eu la chance de disputer, le ski nautique à été ma grande passion. Il m'a conduite dans de nombreux endroits à travers le monde, m'a permis de rencontrer des personnes fascinantes puis m'à finalement conduite ici, en Suisse, où j'ai rencontré mon mari sur les skis. Nous sommes mariés depuis maintenant 23 ans et nous avons une fille de 19 ans et un garçon de 11 ans. Nous vivons dans un très joli village sur les hauts du lac Léman. C'est ici que nous avons choisi d'y construire notre maison et notre famille. Après l'avoir imaginée et dessinée dans ces moindres détails, après avoir suivi les travaux de jours en jours, j'ai réalisé que les murs et la toiture ne suffiraient pas à notre bonheur. Il allait falloir l'aménager et la remplir de vie. Famille, amis, enfants sont tous bienvenus chez nous et pour que tout cela se passe sans trop de stress, de fatigue, de frustration, cette maison devait être simple, pratique, confortable et facile à entretenir à l'image des Beach Houses américaines que j'aime tant. Ainsi est née Maple Peak, notre maison blanche toute vêtue de planches de bois. 

Sans pour autant être naturellement ordonnée, j'ai toujours eu besoin d'ordre, car le monde autour de moi devient confus lorsque le bazar apparaît. L'inspiration et la joie de vivre s'en vont furtivement pour ne réapparaître qu'au fur et à mesure que les choses autour de moi disparaissent dans les tiroirs. C'est ce qui m'a obligée, années après années, à developper des techniques de rangement particulièrement efficaces et rapides. Pour me libérer l'esprit, j'ai toujours ressenti le besoin de faire des listes et des plannings mais c'est à la naissance de ma fille que j'ai réellement compris le pouvoir de l’organisation. Un enfant entraîne dans son sillage toutes sortes de choses (souvent affreuses et en plastique) qui viennent envahir l'espace et des solutions sont rapidement nécessaires pour ne pas avoir l’impression de vivre dans une garderie. C'est à la naissance de mon garçon que j'ai vraiment pu constater qu'une bonne gestion du temps est tout aussi indispensable qu'une maison organisée pour garder l'esprit léger et que l’aménagement d’un planning se révèle rapidement judicieux pour éviter l’épuisement. Quand les enfants grandissent cela s’avère encore bien plus utile. Bien orchestré, chacun peut alors avoir ses activités, ses sorties et aussi contribuer au bien-être de la maison et de la famille.

J'espère que vous vous êtes amusés à lire mon histoire. Je vous souhaite de tomber amoureux de votre maison, comme je suis amoureuse de la mienne, de la chérir et d'avoir beaucoup de plaisir à l'aménager, à y vivre et à y créer des souvenirs. Elle vous le rendra j'en suis sûre !

 0agathe2

Merci d'avoir pris un moment pour nous rendre visite !

Site design handcrafted by Agathe Chabloz - Simple Everyday since 2017